En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Newsletters

Recevez nos infos par courriel, inscrivez-vous !
Conditions d'utilisation

Agenda

Connexion

Immatriculation, permis de conduire, des changements importants

point numerique

 Fermeture définitive des services en préfecture

ATTENTION : Le vendredi 3 novembre à 12h,  les services des certificats d’immatriculation et des permis de conduire ferment définitivement.


Dans le but de faciliter les démarches des usagers de nouvelles télé-procédures administratives de délivrance des titres se développent.

Ainsi à partir du 6 novembre 2017 les bureaux et les guichets des préfectures dédiés aux usagers de la route ferment définitivement pour céder la place aux télé-procédures.
Ces démarches en lignes sont accessibles dès à présent.

Gagnez du temps, ne vous déplacez plus en réalisant vos démarches sur internet !

 

Demandes de certificat d’immatriculation sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS)    https://immatriculation.ants.gouv.fr/      ou      chez un professionnel de l'automobile habilité

  • Je vends ou je donne mon véhicule
  • Je refais ma carte grise (certificat d'immatriculation)
  • Je modifie l'adresse sur ma carte grise
  • J'achète ou je reçois un véhicule d'occasion
  • Autres demandes...
  • pour vous aider consultez le document : immatriculation ou déclaration de cession

 Pour effectuer ces démarches vous devez disposer d’une adresse électronique et créer votre espace sécurisé avec un identifiant et un mot de passe.

 

Demandes de permis de conduire sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés     https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/

  •  inscription au permis de conduire
  • perte ou vol du permis
  • détérioration du permis
  • fin de validité dont le renouvellement nécessite un avis médical
  • changement d'état civil
  • conversion de brevet militaire
  • validation d'un diplôme professionnel
  • demande de titre après réussite à la suite d'une annulation ou d'une invalidation
  • demande de titre à la suite d'une suspension du permis

Pour effectuer ces démarches vous devez disposer d’une adresse électronique et créer votre espace sécurisé avec un identifiant et un mot de passe.

 

Votre démarche en ligne à portée de clic sur ants.gouv.fr/ !

Numéro de téléphone dédié de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) : 3400

 

mes demarches a portee de clicNOUVEAU : Coup de pouce pour vos démarches en ligne

Pour mieux vous accompagner, la préfecture du Var (Toulon et Draguignan) a placé à l’accueil un point numérique équipé d’un ordinateur, d’une imprimante et d’un scanner. Animé par un médiateur numérique, ce point offre ainsi un accompagnement personnalisé pour vous conseiller, vous guider, vous rassurer et vous permettre de gagner en autonomie avec les télé-procédures.

Les Maisons de services au public (MSAP) du Var vous accueillent également, pour vous aider dans vos démarches.
La plus proche : Maison des Services au public Méounes les Montrieux

Les espaces numériques (EPN) proposent un accompagnement, individuel ou collectif, pour l’apprentissage des outils et usages numériques.
Le plus proche : ERIC Cyber-base Le Luc en Provence

 Plus d'informations sur les télé-procédures, les points et espaces numériques, téléchargez la brochure ici...

Egalement à votre disposition 3 bornes d'accès à internet gratuites au Bureau Information Jeunesse de Garéoult, Centre Jules Ferry (Place Jules Ferry / Bd Gueit) - Renseignements : 04 94 80 94 90

 

 

Plan Local d'Urbanisme

vue village

 

Le nouveau Plan Local d'Urbanisme (P.L.U.) a été adopté définitivement lors du Conseil Municipal du 1er mars 2017 il remplace l'ancien Plan d'Occupation des Sols.

Découvrez les principaux apports du nouveau P.L.U. ainsi que les différents documents (version imprimable) qui le composent en cliquant ici...

Rapport de présentation, P.A.D.D. (Plan d'Aménagement et de Développement Durable), O.A.P. (Orientations d'Aménagement et de Programmation), Règlement et annexes, Annexes Générales, Plans de zonage

Quelle eau buvons-nous ?

eau robinet

 Contrôle renforcé pour l’eau distribuée

Soucieux de vous garantir une eau de consommation de qualité, nous avons renforcé en début d’année 2017, les contrôles à la station de pompage afin d’identifier la présence de molécules jusqu’alors ignorées.

 

C’est le cas notamment de l’Atrazine, pesticide largement utilisé autrefois pour le traitement des cultures et interdit depuis 2003. Pour cette molécule, le seuil fixé par la réglementation et l’Agence Régionale de la Santé se situe à 0,1 microgramme par litre. Les analyses conduites dernièrement à Garéoult font apparaître des taux atteignant 0,12 à 0,16 microgramme par litre. Bien que cette situation ne constitue aucun risque pour la santé puisque cette mesure est 500 fois inférieure à la valeur sanitaire maximale fixée par l’Agence Régionale de la Santé (60 microgramme par litre d’eau), c’est par dérogation que la distribution de l’eau a été autorisée par arrêté préfectoral du 19 octobre 2017.

Si seul le temps permettra à cette molécule de disparaitre de la nappe phréatique couvrant le plateau du Val d’Issole, un plan d’actions, défini en concertation avec l’Agence Régionale de la Santé et la société VEOLIA, notre gestionnaire d'eau potable, a d’ores et déjà été mis en œuvre pour que l’eau distribuée soit de nouveau conforme. Ainsi, Véolia va renforcer la surveillance de la station de pompage et effectuer régulièrement des analyses d'eau. Par ailleurs, des études techniques et financières vont permettre de définir les dispositifs complémentaires à mettre en œuvre pour adapter et renforcer la qualité du traitement de l’eau pompée et distribuée par le réseau. De plus, une enquête va être menée par Véolia auprès des exploitants agricoles pour tâcher de définir les causes de cette pollution car même utilisés à faible dose et ponctuellement pour l’entretien des jardins et des exploitations agricoles, les pesticides se retrouvent inévitablement dans la nappe phréatique et peuvent avoir des conséquences sur l’eau consommée comme c’est le cas ici. C’est pourquoi, nous vous rappelons qu’il est important de jeter vos vieux bidons de pesticides (en déchetterie !) et de nettoyer les fonds de cuves afin de bannir l’utilisation de ces produits et d’en limiter les méfaits.

Monsieur Lionel Mazzocchi, 1er adjoint au maire, se tient à la disposition des personnes souhaitant obtenir des informations complementaires au 04 94 72 87 13 (sur rendez-vous).

La non violence ça s'apprend !

non violence mots2

Rencontres-débats sur le thème de la banalisation de la violence

 La non violence ça s'apprend !

Organisé par l'association "Ne touche pas à ma vie"

Samedi 18 novembre 2017 –  Collège Pierre Gassendi de Rocbaron

Gratuit - Réservation obligatoire

 aff non violenceL’association « Ne touche pas à ma vie » organise le samedi 18 novembre 2017 à partir de 9h des Rencontres-débats ayant pour thème la banalisation de la violence, en particulier auprès des jeunes, et les moyens d’y remédier. Son titre : « La non-violence, ça s’apprend ! ».
Au Collège Pierre Gassendi, vous allez échanger et partager vos expériences et points de vue autour d’interventions, de table-rondes, d’animations, pour les grands et les moins grands.
Tout au long de la journée, des intervenants de différentes disciplines – Pierre Toussaint Caviglioli, avocat ; Jean-François Bernardini, auteur-compositeur-interprète, président de l’ONG Umani ; Olivier Maurel, écrivain ; Marie-Jeanne Trouchaud, thérapeute ; Roseline Roy, éditrice , se succèderont afin de débattre largement et ouvertement de la question et de réfléchir à des actions à mener pour préserver les jeunes des impacts de la violence sur leur vie et les accompagner dans leur apprentissage d’un monde pacifique.
Ces échanges se prolongeront par un pot de l’amitié offert par la municipalité de Rocbaron.

« La non-violence, ça s’apprend ! » se veut le premier événement d’une longue série visant à rompre avec le fatalisme que pourrait inspirer l’actualité : une violence banalisée au point d’être considérée comme « normale » par la plupart des jeunes. Présente partout, y compris en milieu rural, elle est brutale et excessive, quotidienne, et les réactions pour y faire face sont diverses : se résigner, se protéger, avoir peur, observer ses manifestations de façon passive,... ou réagir.
Des outils existent pour débattre de la violence au sein et en dehors des établissements scolaires, entre jeunes, entre jeunes et parents, entre jeunes et professionnels de l’éducation, entre parents et professionnels, entre citoyens. L’éducation à la non-violence représente alors une piste pour avancer vers plus de respect de soi et des autres. C’est le pari pris par « Ne touche pas à ma vie » qui lance un appel à tous les établissements scolaires et à tous les citoyens de la région, souhaitant se joindre à sa démarche et créer des ateliers où les paroles, les pratiques, les expériences pourraient s’échanger.

Accès gratuit – Réservation obligatoire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 07 56 84 42 61
https://www.facebook.com/netouchepasamavie/

 touche pas a ma viefundazione di corsica2rocbaron2